Publié par cocktailRH

Quand les juniors forment les seniors : le mentoring inversé !

Lors de notre détour dans la tête des générations Y, nous avions évoqué le Mentoring inversé (ou Reverse Mentoring pour les anglophones), mais au fait, de quoi s'agit-il?

Tout part d'un constat

Avec le recul du départ à la retraite, mesdames, messieurs les quarantenaires et cinquantenaires, vous avez encore de longues années de travail devant vous! Mais vous l'avez constaté, le monde change, les mutations technologiques s'accélèrent.
Alors si pour vous un follower est une espèce animale, un like est une étendue d'eau et que vous ne comprenez rien quand on vous écrit "slt cv? koi 29?", cocktail RH vous explique tout!

Le concept

Au-delà des compétences acquises dans leurs études et de leurs expériences professionnelles, les jeunes sont LES experts des réseaux sociaux et du web 2.0. Comme on l'entend parfois, ils sont nés avec un téléphone portable dans la main!

Alors arrêtez de payer des formations "réseaux et médias sociaux" prodiguées dans une salle austère, avec une présentation PowerPoint de 244 slides et encourager vos juniors à transmettre leurs savoirs à vos seniors.

 

Les ingrédients de la réussite

- Laisser les binômes se choisir : pour mettre toutes les chances de votre côté, mieux vaut préférer le volontariat. Les études le prouvent pour transmettre le savoir, rien ne vaut l'envie d'apprendre aux autres et de partager ses connaissances.

- Former les mentors et les apprenants : Avoir des connaissances, c’est bien, les transmettre, ça s’apprend ! Il convient de ne pas lâcher vos jeunes hors du nid, sans leur avoir appris les principes du mentorat. Ils devront reconnaitre ce qu’il est important de transmettre et faire preuve de pédagogie et de patience. De la même façon, les apprenants devront être sensibilisé, pour ne pas se retrouver désarçonné par ce nouveau mode d’apprentissage. Mettre son égo de côté, et partir du principe qu’à n’importe quel niveau de l’entreprise et à n’importe quel âge, chacun peut  apporter de nouvelles compétences à l'autre!

- Impliquer vos managers : le jeune mentor doit dégager du temps de travail pour accompagner son binôme. Comme pour toute action de formation, les ressources humaines seules ne peuvent pas mobiliser l'ensemble des acteurs. Sensibiliser vos managers, pour qu’ils portent cette expérience auprès de leurs équipes et que le Mentoring inversé soit intégré dans la culture d'entreprise.

- Bâtir un cadre : le maître-mot sera la flexibilité des périodes et des modes de transmission. Oubliez la demi-journée de formation devant une présentation morose : laisser libre court à l'imagination et aux désirs de vos collaborateurs ! Il est préférable également de définir une durée maximale pour le programme de Mentoring et d’en fixer les objectifs. Après tout, il s’agit toujours d’une formation !

 

Ce que nous retenons:

Cette nouvelle forme d’apprentissage vous apportera des bénéfices à tous les niveaux !

  • Au niveau de l’entreprise : une formation à moindre coût, rapide et simple à mettre en place. Elle permettra également de modifier les usages et la culture d’entreprise en matière de réseaux sociaux et de web 2.0, puisque se sont vos collaborateurs qui partagent leurs expériences entre eux.
  • Au niveau de vos équipes : la réduction des conflits intergénérationnels en sera forcément une conséquence puisque ce concept donne l’occasion aux générations de se rencontrer et de communiquer.
  • Au niveau de l’individu : la RECONNAISSANCE ! et oui, mettre en lumière les compétences de vos jeunes et leur permettre de les transmettre vont leur donner un fort sentiment d’appartenance à l’entreprise, et seront vécu comme un acte managérial fort.

Commenter cet article

cocktailRH 08/07/2014 16:36

Merci à tous pour vos commentaires, n'hésitez pas à partager avec nous vos bonnes pratiques ! Pour ne pas louper les dernières bonnes pratiques n'hésitez pas à suivre notre page CocktailRH sur facebook et @cocktailRH sur twitter !

Anita Olland 08/07/2014 16:26

Idée ingénieuse concernant le vivre et travailler ensemble!
Coach de managers et dirigeants et chargée de mission à l'université de Cergy Pontoise, je vais me faire le relai de ce modèle; merci!

elenaserpa 08/07/2014 15:17

J'adore! et j'aimerais qu'on permette davantage (en France notamment ) aux jeunes de contribuer à la transmission et au partage du savoir; de ce partage naissent des questionnements qui sont rafraîchissants et dépassent les paradigmes de mondes binomiaux ou duels où le pouvoir appartiendrait seulement à quelques uns.
Ce que cela me fait penser est que nous vivons dans une société qui facilite les discriminations négatives à l'encontre des jeunes, à l'encontre des enfants, à l'encontre des femmes, à l'encontre des personnes avec des approches différentes de la norme généralisée et pre-établie par 'je ne sais qui' sur le fait qu'il suffit de vivre ou survivre pendant de nombreuses années pour détenir le savoir... si certes l'âge permet en grande mesure de cumuler de l'expérience, -à condition de s'exercer-, ce n'est pas une condition suffisante pour garantir le savoir, encore moins la sagesse!...
Nos enfants sont nos maîtres et nos jeunes aussi, pour peu que nous décidions de les considérer et de les respecter dans leurs individualités particulières comme des êtres à part entière, capables de penser et de proposer des idées, des propositions, des innovations, du savoir, des savoirs, et du savoir-faire, il me semble...
Cordialement,
Julia Elena SERPA DURAN

Arnaud GERARD 04/07/2014 17:23

Bonjour, merci pour cet article complètement en phase avec l'interview du DRH régional de GrDF que j'ai fait dernièrement, il y a un réel gain pour l'entreprise, les équipes, le jeune et le senior mentoré.