Publié par cocktailRH

I quit ! L'art de claquer sa dém'

Que se passe-t-il autour de nous ? La morosité a eu la peau  de la motivation de nos chers amis, et du coup la plupart des conversations tournent rapidement autour de quelques rengaines bien connues :

« J’en ai marre de mon boulot, je vais tout quitter pour aller élever des chèvres dans le Berri »

« C’est décidé, je change de métier, je vais devenir plombier, il parait qu’il y a du taff et qu’en plus on est bien payé »

« Demain je claque ma dem’, vide mon compte en banque, et vais vendre des bracelets que j’aurais fait moi-même comme une grande à Bora Bora »

Face à ces discussions enflammées, très vite, nous avons été assaillies de questions sur le thème : « comment » je fais pour quitter mon boss ? Comme il y a plusieurs cas de rupture du contrat de travail à l’initiative du salarié, ça nous donne des idées d’articles. C’est parti pour le premier : la démission.

Step 1 : respirer un grand coup !

N’envoyer pas tout bouler sur un coup de tête, mine de rien vous avez quand même un loyer à payer et un frigo à remplir (peut-être même des enfants à nourrir, et une maitresse à entretenir !). Donc même si c’est très grisant de claquer sa démission sur un coup de tête, qu’on se sent pousser des ailes, réfléchissez bien, il faudrait peut-être commencer par chercher un autre boulot non ?

Si c’est décidé, il va falloir écrire votre lettre de démission et la remettre à votre employeur. Pour vous faciliter la vie, on vous a fait un petit modèle à télécharger.

Step 2 : Vos actes ont des conséquences ! (C’est ça être adulte, grhhhh)

Pour rappel (même si vous connaissez tout ça par cœur), voici les conséquences de vos actes :

  • Obligation de réaliser le préavis
  • Votre employeur vous versera uniquement les congés payés avec votre dernière paie (pas d’indemnité)
  • PAS DE CHÔMAGE ! sauf exceptions bien sûr, dont vous trouverez la liste et les explications dans le lien plus bas.

 

Step 3 : Restez encore un peu, c’est le préavis, et c’est cadeau !

Votre préavis : et oui, on n’est pas aux US, alors ne croyez pas qu’une fois votre dem’ claquée, vous allez directement mettre votre petit pot à crayon, votre mug, et votre réserve de chocolat (allez, avouez !) dans un carton, et que vous allez rentrer chez vous pour ne plus jamais revenir ! Vous avez un préavis à réaliser.

Combien de temps ? Vous connaissez la chanson maintenant, il va falloir aller fouiller dans votre convention collective, votre accord d’entreprise, ou dans votre contrat de travail. En général, 3 mois pour les cadres.

Vous pouvez négocier ! Et oui, si vous avez trouvé un autre travail et que vous devez quitter plus tôt (ou juste vous ne pouvez plus supporter une minute de plus de travailler pour cette p***** de boite), négociez de raccourcir le préavis avec votre employeur. Le contrat se terminera plus tôt, mais ne rêvez pas, vous ne toucherez pas d’indemnité pour ça !

En revanche, si c’est votre employeur qui souhaite écourter le préavis, il devra vous verser l’indemnité de préavis.

Se quitter intelligemment, c’est mieux !

Pour le salarié : ne partez pas en envoyant tout balader, et particulièrement votre boss ou vos équipes. Aussi dure a été votre expérience, ne faites pas le malin, vous avez encore un long chemin à parcourir avant la retraite, alors il y a des chances que vous croisiez à nouveau le chemin de vos collègues ! Et puis, vous risquez de vous attirer une bien mauvaise réputation à laquelle il est très difficile de se soustraire après coup !

Pour le manager : ne tentez pas de retenir à tout prix un collaborateur qui veut partir, soyez ouvert à la négociation pour trouver le meilleur compromis qui vous permette d’avoir le temps de vous retourner. Et n’oubliez pas que si vos relations se sont détériorées, plus le salarié reste, plus il risque de diffuser sa mauvaise humeur dans vos équipes. Par ailleurs, il va aussi faire une mauvaise pub de votre entreprise. Un salarié qui quitte une entreprise heureux, est votre meilleur ambassadeur !

Lettre de démission - exemple de cocktail RH

Commenter cet article