Publié par cocktailRH

Devenez manager grâce à Spiderman !

Vous nous connaissez maintenant, alors vous vous dites que tout a commencé autour d’un verre, et vous avez raison ! Encore une fois, au fil de nos discussions, nous avons recueilli plusieurs témoignages :

Franck : « Après trois ans dans mon entreprise et à la vue de ma charge de travail, mon responsable m’a annoncé un beau matin qu’un assistant avait été recruté et que j’en serais le N+1 dès le lendemain. Je me suis retrouvé propulsé manager ! On m’a jeté dans la gueule du loup sans accompagnement et bien sûr, je me suis planté ! »

Agnès nous raconte quant à elle, qu’elle a changé de manager récemment. Son nouveau boss, expert dans son métier jusqu’à présent, est maintenant chef d’équipe dans un service de 15 personnes. Le problème ?  « Il a toujours été habitué à travailler tout seul, il ne sait pas déléguer … je ne vous parle même pas de ses qualités de communication … »

Vous nous voyez venir : on entend partout, manager, tu l’es ou tu l’es pas ! Alors le management, inné ou acquis ?

A grands pouvoirs, grandes responsabilités

Prenons un exemple connu de tous (enfin on l’espère) : Spiderman ! A la différence de Superman (qui vient de la planète Krypton), Spiderman se fait piquer par une araignée et TAC ! Il se retrouve avec des superpouvoirs ! Il ne nait pas super héros, il le devient.

A partir de là, que se passe-t-il ? Le jeune Peter Parker va devoir apprendre à utiliser ses pouvoirs (développer ses savoir-faire) et  faire évoluer son comportement : choisir entre le bien et le mal, gérer son égo, s’adapter à son environnement (développer ses savoir-être, donc !).

Pour le manager c’est pareil. S’il a des aptitudes au départ (grimper sur des immeubles, ou lancer des toiles d’araignées), il lui faudra de l’expérience (des aventures) pour devenir un vrai manager (superhéros).

De l’aisance naturelle  à la compétence

Les qualités managériales, c’est bien évidemment un mélange d’inné mais aussi d’acquis. Au collège, il y avait ceux qui avaient des facilités en maths, le théorème de Thalès était une évidence pour eux, mais les « littéraires » en suivant les mêmes cours ont bien réussi à finir eux aussi les exercices de monsieur le professeur !

 Nous avons donc tous des aptitudes personnelles mais il existe aussi un certain nombre de compétences à acquérir pour développer son leadership. Pour cela, pourquoi ne pas commencer par une formation sur les fondamentaux du management ? Parce que, oui, devenir manager est une reconnaissance, mais savoir fixer des objectifs, dynamiser ses équipes, gérer des situations compliquées au quotidien, ça s’apprend.

Etre manager, c’est aussi acquérir une posture de leader. Pour cela des séances de coaching ou de mentoring peuvent être proposées.

 

Ce que nous en pensons : Si vous souhaitez faire évoluer un de vos salariés vers un poste de manager, posez-vous au moins deux questions :

  • A-t-il envie d’être manager ? et oui c’est la base ! Et la question n’est pas si évidente, ce n’est pas une finalité en soi d’être manager.
  • Comment pouvez-vous l’accompagner ? comme nous l’avons dit, ne mettez pas votre salarié en situation d’échec, donnez-lui toutes les clés pour réussir, c’est bon pour lui, c’est bon pour l’organisation, et c’est bon pour vous ! alors un seul mot : former, former, former ! 

Commenter cet article

olivier 06/11/2014 22:26

Bien vu et surtout devenir manager c'est posséder les compétences managériale, à commencer par "aimer" les autres, sinon c'est la catastrophe ! Même avec toutes les formations du monde, une personne qui est perso n'a rien à faire comme manger, expert, exécutant, d'autres missions, mais certainement pas manager !

Monique 13/10/2014 11:04

On ne nait pas Manager, c'est certain, mais veillons aussi à bien former ceux qui le deviennent, pas uniquement sur la politique de l'entreprise, sur les objectifs, mais avant tout sur le savoir-être au quotidien au sein de son équipe. Se souvenir de temps à autre que manager c'est aussi entraîner pour gagner !, et que seuls le respect, l'écoute et la bienveillance permettront de réaliser les projets harmonieusement. N'oublions pas non plus et surtout que le management participatif est le meilleur moyen pour votre équipe de se réaliser et donc de vous reconnaître...