Publié par cocktailRH

Mécénat de compétences : Bonnes pratiques

Nous, chez Cocktail RH, on a beau être du monde des RH, le mécénat de compétences on n’en avait pas tellement entendu parler jusqu’à présent. Grosse erreur, car c’est LE moyen pour fédérer nos équipes tout en faisant quelque chose de « bien » !

Si vous non plus, vous ne vous y connaissez pas trop en mécénat de compétences mais que l’idée de le mettre en place dans votre entreprise se chuchote dans les couloirs, cet article est fait pour vous !

Tout d’abord le mécénat de compétences c’est quoi ?

C’est quand votre entreprise soutient une association ou une petite entreprise locale en mettant les compétences de ses collaborateurs à disposition , sur leur temps de travail pour une mission particulière.

La mise en place :

  • Avant la mission : Définition des besoins de l’association bénéficiant du mécénat et préparation d'une fiche de mission qui sera signée par la personne volontaire, le manager et les RH. Ceux-ci s’occupent d’identifier les volontaires ayant les compétences requises puis, le service dédié au mécénat de compétences reprend la main pour le briefing et l’accompagnement du volontaire sélectionné.​

  • Pendant la mission : Accompagnement de l’association quant à l’accueil du bénévole et accompagnement du bénévole à la compréhension du besoin de l’association.

  • Après la mission : Formalisation d'un temps de débriefing et analyse du dispositif via un entretien et/ou un formulaire en ligne.

Les principaux obstacles à contourner :

  1. Le manque de temps des salariés : pour palier à cet obstacle vous pouvez prévoir des missions de 2 à 10 jours non consécutifs.​
  2. La réticence des RH : Bien souvent méconnu alors que c’est un excellent moyen de fédérer les équipes et de redonner un « sens » au travail des collaborateurs

Une bonne pratique : faire participer les personnes réticentes à cette initiative afin qu’elles en retirent elles-mêmes les bénéfices

  1. Le coût pour l’entreprise : C’est effectivement à l’entreprise que revient la charge de tous les frais, dont la rémunération du collaborateur pour un travail qui n’est pas effectué au sein de l’entreprise. Cependant, au-delà du bénéfice humain  il existe également un dispositif fiscal avantageux (CF : lien ci-dessous).

Ce que nous en pensons : Les bénéfices sociaux ne sont pas négligeables, sautez le pas !

  1. Valorisation du savoir-faire du salarié
  2. Acquisition de nouvelles compétences
  3. Augmentation du sentiment d’appartenance du salarié et de sa motivation
  4. Meilleure image interne et externe de l’entreprise
  5. Ouverture sur l’extérieur, sensibilisation au milieu associatif

 

 

1ère enquête sur le mécénat de compétences en France

Commenter cet article